Grand Prix Artémisia 2017 décerné à Céline Wagner

Le jury du Prix Artémisia de la bande dessinée féminine attribue le

Grand Prix 2017 à
Céline Wagner pour son album
Frapper le sol

Couverture Frapper le sol

Ce prix récompense une plongée envoutante dans l’univers artistique du chorégraphe Tatsumi Hijikata qui créa le Butô à la fin des années 50. Céline Wagner, après un long travail de documentation et d’écriture, met en scène avec beaucoup de talent et une grande maîtrise le parcours hors du commun de ce danseur. Cette mise en scène est servie par des dessins puissants et inventifs, souvent plus proches du 3e art que du 9e, et cela pour notre plus grand plaisir. Une bande dessinée de création qui fertilisera toutes les rétines,  par une dessinatrice qui ne cesse de grandir et de s’autonomiser, faisant ainsi grandir son moyen d’expression. Loin de Mickey et de ses descendants.

Frapper le sol de Céline Wagner aux éditions Acte Sud – L’An 2

  • Grand Prix Artémisia 2017
  • Date de parution 30/03/2016
  • EAN 978-2330060848
  • ISBN 233006084X
  • Nombre de pages 152
  • Format 19,0 x 25,5

Le jury a également attribué un prix Prix spécial, un Prix humour et un Prix avenir.

Le prix Artémisia co-fondé en 2007 par Chantal Montellier et Jeanne Puchol a pour objectif de mettre à l’honneur la production féminine dans la bande dessinée pour le scénario et/ou le dessin.

Il a distingué une dizaine d’albums depuis sa création. Grâce à cette mise en lumière certains titres on été réimprimés.

Céline Wagner, Jacky Fleming, Chloé Wollmer-Lo, Carole Maurel et Nicole Augereau succèdent à Sandrine Revel et Théà Rojzman lauréates du prix 2016.

Comme chaque année, la proclamation des prix aura lieu le 9 janvier, date anniversaire de la naissance de Simone de Beauvoir.

La remise des prix aura lieu le 12 janvier 2017 à AgroParisTech, Cliquez ici pour les détails et l’invitation

 

One Comment

  1. Bonjour,

    Juste un petit mot pour vous dire que j’avais chroniqué le livre de Céline Wagner sur mon blog : « Nelly Oleson se cultive ici » >>>https://www.facebook.com/nellyportaloleson/?hc_ref=PAGES_TIMELINE.

    UN LIVRE : « Frapper le sol – Tatsumi Hijikata sur la voie du Butô » de Céline Wagner (Actes Sud)
    Alors qu’en 1927 disparaît Isadora Duncan, la prêtresse de la danse contemporaine en Europe, probablement que son âme trouva refuge dans l’enveloppe charnelle de Tatsumi Hijikata, qui naquit l’année suivante, dans la campagne japonaise la plus pauvre qu’il soit.
    L’amour de l’art chevillé au corps en résistance à sa condition d’enfant fermier esclave, Tatsumi Hijikata développa le Butô (Bu : danser / Tô : taper sur le sol), un danse contorsionniste et minimaliste, qui accouche de son passé, avec toute la douleur de ses pairs et de l’histoire de son pays.
    Pour lui, chaque parcelle de son corps est vivante et s’exprime indépendamment des autres, désaxée, étudiée et considérée minutieusement, mais dans un tout qui traduit tout le poids des traditions du Japon, de ses croyances et de sa politique.
    Peint tout de blanc, le crane rasé, le Butô combine des séquences de mouvement lents, minimalistes et poétiques, le corps presque nu et en relation avec le cosmos.
    L’auteure discrète de ce roman graphique, Céline Wagner, a su se faire une place hors du trait facile et consensuel. Ses ouvrages sont personnels, critiques envers notre société de consommation, notre vision de celle-ci et ce qu’elle transforme en nous.
    Son dernier opus s’est inspiré de la vie de ce grand danseur que fut Tatsuimi Hijikata.

    Félicitation à Céline Wagner pour son remarquable travail ! Bonne route à votre asso. Bravo pour votre implication.

    Nelly

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *