Prix Artémisia 2021 écologie décerné à Lison Ferné

Artémisia décerne le PRIX ARTÉMISIA 2021 SOCIÉTÉ à Lison Ferné pour son ouvrage La Déesse Requin publié par CFC

Couverture La déesse requin de Lison Ferné

Dans l’album sombre et envoûtant de Lison Ferné, La déesse requin, nous découvrons un monde clivé : celui trivial et matérialiste des humains, celui, magique et mystérieux, des océans et des mers encore habités par les dieux. Dahut, une belle et trop curieuse jeune fille qui ne craint pas de braver les interdits de sa mère, la déesse Boddhisatva, cherche à s’affranchir et à découvrir le monde par elle-même.
(Le nom de la demoiselle n’est pas sans évoquer celui de dahu, parfois orthographié dahut, qui est à l’origine un animal sauvage imaginaire, vivant non dans les mers mais dans les zones montagneuses, un environnement qui a influé sur son évolution physique au fil des générations).
Dahut la rebelle quitte les siens pour assister à une grande fête, magnifiquement représentée par la dessinatrice, qui a lieu dans le monde des humains en l’honneur des divinités aquatiques. Sa destinée s’en trouvera complètement bouleversée…
Cet album et ce qui le porte entrent en profonde résonance avec des questions fondamentales actuelles : la surexploitation des richesses naturelles, la pollution, la surpêche, les désastres écologiques liés à l’extinction des espèces animales, les risques d’effondrement que font courir a une planète “finie” des appétits infinis, résultat du comportement aussi égoïste qu’inconscient de l’espèce dite humaine.
Pillages et saccages que le dessin représente avec un très grand talent et beaucoup de sensibilité. Ainsi de cet “holocauste” de créatures marines qui nous en évoque d’autres…
Un dessin totalement au service du vivant et de ses souffrances. Au plus près de ce réel-là que nous refusons trop
souvent de voir.

Prix Artémisia 2021

Le prix Artémisia, cofondé en 2007 par Chantal Montellier et Jeanne Puchol, a pour objectif de mettre à l’honneur la production féminine dans la bande dessinée, toujours en constante progression, pour le scénario et/ou le dessin. Grâce à cette mise en lumière, certains titres ont été réimprimés.
Les membres du jury Artémisia composé de Chantal Montellier, Laure Garcia, Julie
Scheibling, Gilles Ciment, Patrick Gaumer et Pascal Guichard, ont décidé cette année de décerner cinq prix, dont un grand prix, et deux mentions.
Tiitu Takalo, Rachele Aragno, Lison Ferné, Séverine Laliberté, Elléa Bird et Olga Lavrentieva succèdent à Barbara Baldi, Nicole Claveloux et Edith

Logo prix 2021
Prix Artémisia 2021 de la bande dessinée féminine

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *