Grand Prix Artémisia 2020 décerné à Barbara Baldi

Artémisia est heureuse de décerner son Grand Prix 2020 à Barbara Baldi pour son roman Graphique Ada, paru aux éditions Ici Même.

La jeune Ada n’a d’autre défense contre la brutalité et la bêtise de son père, que celle de l’art. Elle peint, en cachette, de magnifiques tableaux.

Autrice de cette bande dessinée de très grande qualité graphique, aux dessins expressifs et sensibles, Barbara Baldi fait la démonstration que le 9ème art n’a pas usurpé son nom.

Passant d’un trait brut pour exprimer la violence et la tyrannie paternel à de sublimes mises en couleurs pour Les paysages, qu’ils soient naturels ou urbains, la bédéaste italienne donne à voir une palette d’une richesse exceptionnelle, au service d’un récit hautement symbolique : celui de l’émancipation féminine et de sa libération par la réalisation d’une œuvre. Une question et un sujet qui interpellent toutes les femmes et ceux qui les aiment et les accompagnent sur ce difficile chemin de la création. Un roman graphique qui a touché le jury tant par sa qualité graphique que sa justesse narrative

Facsimilé de la Couverture de l'album "Ada" de Barbara Baldi
Couverture : Ada de Barbara Baldi (Ed. Ici Même)

A propos d’Artémisia

L’association Artémisia, du nom de l’artiste italienne du XVIIème siècle Artémisia Gentileschi, œuvre depuis 13 ans pour la visibilité de la création des femmes bédéastes.

L’association établit chaque année un palmarès et remet ses prix à de nombreuse lauréates.

bandeau prix Artémisia 2020 de la bande dessinée des Femmes

Prix Spécial du Jury Artémisia 2020 décerné à Florence Dupré Latour

Artémisia est heureuse de décerner son Prix Spécial du Jury 2020 à Florence Dupré Latour pour son roman graphique Carnage, paru aux éditions Mauvaise foi.

Facsimilé de la Couverture de l'album "Carnage" de Florence Dupré Latour
Couverture : Carnage de Florence Dupré Latour (Ed. Mauvaise foi)

A propos d’Artémisia

L’association Artémisia, du nom de l’artiste italienne du XVIIème siècle Artémisia Gentileschi, œuvre depuis 13 ans pour la visibilité de la création des femmes bédéastes.

L’association établit chaque année un palmarès et remet ses prix à de nombreuse lauréates.

bandeau prix Artémisia 2020 de la bande dessinée des Femmes

Prix Artémisia 2020 de l’originalité décerné à Lorraine les Bains

Artémisia est heureuse de décerner son Prix 2020 de l’originalité à Lorraine les Bains pour son roman graphique Waldo, paru aux éditions Lapin.

Facsimilé de la Couverture de l'album "Waldo" de Lorraine les Bains
Couverture : Waldo de Lorraine les Bains (Ed. Lapin)

A propos d’Artémisia

L’association Artémisia, du nom de l’artiste italienne du XVIIème siècle Artémisia Gentileschi, œuvre depuis 13 ans pour la visibilité de la création des femmes bédéastes.

L’association établit chaque année un palmarès et remet ses prix à de nombreuse lauréates.

bandeau prix Artémisia 2020 de la bande dessinée des Femmes

Prix Artémisia 2020 de l’environnement décerné à Anne Defréville

Artémisia est heureuse de décerner son Prix 2020 de l’environnement à Anne Defréville pour L’âge bleu – sauver l’océan, paru aux éditions Buchet-Chastel.

Facsimilé de la Couverture de l'album "L'âge bleu, sauver l'océan" d'Anne Defréville
Couverture : L’âge bleu, sauver l’océan d’Anne Defréville (Ed. Buchet-Chastel)

A propos d’Artémisia

L’association Artémisia, du nom de l’artiste italienne du XVIIème siècle Artémisia Gentileschi, œuvre depuis 13 ans pour la visibilité de la création des femmes bédéastes.

L’association établit chaque année un palmarès et remet ses prix à de nombreuse lauréates.

bandeau prix Artémisia 2020 de la bande dessinée des Femmes

Prix Artémisia 2020 de l’émancipation décerné à Chloé Wary

Artémisia est heureuse de décerner son Prix 2020 de l’émancipation à Chloé Wary pour Saison des Roses, paru aux éditions Flblb.

Facsimilé de la Couverture de l'album "Saison des Roses" de Chloé Wary
Couverture : Saison des Roses de Chloé Wary (Ed. Flblb)

A propos d’Artémisia

L’association Artémisia, du nom de l’artiste italienne du XVIIème siècle Artémisia Gentileschi, œuvre depuis 13 ans pour la visibilité de la création des femmes bédéastes.

L’association établit chaque année un palmarès et remet ses prix à de nombreuse lauréates.

bandeau prix Artémisia 2020 de la bande dessinée des Femmes

Prix Artémisia 2020 du Matrimoine décerné à Nicole Claveloux et Edith Zha

Artémisia est heureuse de décerner son Prix 2020 du Matrimoine à Nicole Claveloux et Edith Zha pour la magnifique réédition de leurs oeuvres, La Main Vert et autres récits, parue aux éditions Cornélius.

Facsimilé de la Couverture de l'album "La Main verte et autres récits" de Nicole Claveloux et Edith Zha
Couverture : La Main verte et autres récits de Nicole Claveloux et Edith Zha (Ed. Cornélius)

A propos d’Artémisia

L’association Artémisia, du nom de l’artiste italienne du XVIIème siècle Artémisia Gentileschi, œuvre depuis 13 ans pour la visibilité de la création des femmes bédéastes.

L’association établit chaque année un palmarès et remet ses prix à de nombreuse lauréates.

bandeau prix Artémisia 2020 de la bande dessinée des Femmes

Prix Artémisia « Témoignage » 2019 décerné à Melaka

Mélaka reçoit le Prix Artémisia du « Témoignage » 2019 pour son album Sous les bouclettes paru aux éditions Delcourt.
Sous les bouclettes intercale deux narrations : celle de Gudule se rappelant les petites gaffes dont elle était coutumière et celle de Mélaka contant la fin de vie de sa mère. Si ce roman graphique brosse le portrait d’une famille attachante, on retiendra surtout le cri d’amour poussé par Mélaka pour celle qui, en dehors d’être sa maman, fut en réalité sa meilleure amie. “Gudule” et Paul Carali, les parents de Mélaka ont accompagné de leurs productions et de leurs rires la jeunesse des pionnièr-e-s de la BD adulte, leur fille ne les a pas trahi et reprend le flambeau avec talent, même si c’est pour nous faire pleurer. La disparition de sa maman mérite les larmes des bédéastes.

Facsimilé de la Couverture de l'album "Sous les bouclettes" de Mélaka paru aux éditions Delcourt
Couverture : Sous les bouclettes de Mélaka (Ed. Delcourt)

Notre combat

Le prix Artémisia co-fondé en 2007 par Chantal Montellier et Jeanne Puchol a pour objectif de mettre à l’honneur la production féminine dans la bande dessinée notamment pour la qualité de leur scénario et de leur dessin.

Il a distingué une vingtaine d’albums depuis sa création. Grâce à cette mise en lumière certains titres ont été réimprimés.

Claire Malary, Melaka, Catherine Meurisse, Hanneriina Moisseinen, Una, Linnea Sterte, Nina Bunjevac succèdent à Lorena Canotiere, Julia Billet, Claire Fauvel, Aude Picault, et Céline Bidault, lauréates du prix 2018. Sans oublier Leïla Slimani et Laetita Coryn Daria Schmitt, Gwenola Morizur et Fanny Montgermont.

Comme chaque année, la proclamation des prix a lieu le 9 janvier, date anniversaire de la naissance de Simone de Beauvoir.

La remise des prix sera animée par la bébéaste Catel Muller, ancienne membre du jury Artémisia, et Prix Artémisia 2014, pour son album Ainsi soit Benoite Groult paru aux éditions Grasset.

La remise des prix aura lieu le 15 janvier 2019 à AgroParisTech

Grand Prix Artémisia 2019 décerné à Claire Malary

Claire Malary obtient le Grand Prix Artémisia 2019 pour son album Hallali paru aux éditions de l’Oeuf.
Un homme fuit une meute de loups. Une jeune femme fuit deux agresseurs.
Deux chasses à l’humain qui se croisent. Deux techniques de dessin qui se croisent puis se mélangent: encre et aquarelle.
Une grande intelligence visuelle, une exigence esthétique rare dans la bande dessinée. Un récit silencieux aussi puissant que captivant.

Facsimilé de la Couverture de l'album "Hallali" de Claire Malary paru aux éditions de l’Oeuf
Couverture : Hallali de Claire Malary (Ed. de l’Oeuf)

Notre combat

Le prix Artémisia co-fondé en 2007 par Chantal Montellier et Jeanne Puchol a pour objectif de mettre à l’honneur la production féminine dans la bande dessinée notamment pour la qualité de leur scénario et de leur dessin.

Il a distingué une vingtaine d’albums depuis sa création. Grâce à cette mise en lumière certains titres ont été réimprimés.

Claire Malary, Melaka, Catherine Meurisse, Hanneriina Moisseinen, Una, Linnea Sterte, Nina Bunjevac succèdent à Lorena Canotiere, Julia Billet, Claire Fauvel, Aude Picault, et Céline Bidault, lauréates du prix 2018. Sans oublier Leïla Slimani et Laetita Coryn Daria Schmitt, Gwenola Morizur et Fanny Montgermont.

Comme chaque année, la proclamation des prix a lieu le 9 janvier, date anniversaire de la naissance de Simone de Beauvoir.

La remise des prix sera animée par la bébéaste Catel Muller, ancienne membre du jury Artémisia, et Prix Artémisia 2014, pour son album Ainsi soit Benoite Groult paru aux éditions Grasset.

La remise des prix aura lieu le 15 janvier 2019 à AgroParisTech

Prix Artémisia « René Dumont » 2019 décerné à Catherine Meurisse

Le Prix Artémisia « René Dumont » 2019 est décerné à Catherine Meurisse pour son album Les grands espaces paru aux éditions Dargaud.

Avec humour et tendresse, l’auteure raconte le paradis de l’enfance, que la nature, l’art et la littérature, ses alliés de toujours, peuvent aider à conserver autant qu’à dépasser. Les Grands Espaces raconte le lieu d’une enfance et l’imaginaire qui s’y déploie, en toute liberté. Artémisia salue Catherine Meurisse et cet album revivifiant, poétique et politique. Une belle leçon de vie, et de ressourcement, après un massacre abominable. VIVE LA VIE et la création, sa meilleure alliée. Vive Catherine Meurisse.

Facsimilé de la Couverture de l'album "Les grands espaces" de Catherine Meurisse paru aux éditions Dargaud.
Couverture : Les grands espaces de Catherine Meurisse (Ed. Dargaud)

Notre combat

Le prix Artémisia co-fondé en 2007 par Chantal Montellier et Jeanne Puchol a pour objectif de mettre à l’honneur la production féminine dans la bande dessinée notamment pour la qualité de leur scénario et de leur dessin.

Il a distingué une vingtaine d’albums depuis sa création. Grâce à cette mise en lumière certains titres ont été réimprimés.

Claire Malary, Melaka, Catherine Meurisse, Hanneriina Moisseinen, Una, Linnea Sterte, Nina Bunjevac succèdent à Lorena Canotiere, Julia Billet, Claire Fauvel, Aude Picault, et Céline Bidault, lauréates du prix 2018. Sans oublier Leïla Slimani et Laetita Coryn Daria Schmitt, Gwenola Morizur et Fanny Montgermont.

Comme chaque année, la proclamation des prix a lieu le 9 janvier, date anniversaire de la naissance de Simone de Beauvoir.

La remise des prix sera animée par la bébéaste Catel Muller, ancienne membre du jury Artémisia, et Prix Artémisia 2014, pour son album Ainsi soit Benoite Groult paru aux éditions Grasset.

La remise des prix aura lieu le 15 janvier 2019 à AgroParisTech

Prix Artémisia “Mémoire” 2019 décerné à Hanneriina Moisseinen

Le Prix Artémisia “Mémoire” 2019 est attribué à Hanneriina Moisseinen pour son album La terre perdue, paru aux éditions Acte Sud l’An 2 et traduit par Kirsi Kinnunen.
L’histoire se situe à la fin de la Seconde Guerre mondiale, en 1944, au moment où l’Union soviétique s’empare de la Carélie finlandaise. Une femme, Maria, reste au village pour s’occuper de ses vaches. Un soldat qui perd la tête, sur le front, est considéré comme déserteur. Récit poignant sur une tragédie universelle, où des photos des archives de l’armée finlandaise se mêlent aux dessins au crayon…
Livre dans lequel on entre à reculons tant il semble austère. Livre que l’on n’ose pas quitter de peur de paraître lâche à ses propres yeux. Livre qui finalement sait nous retenir et que l’on apprend à aimer image après image, mot après mot. Livre, somme toute, admirable. Livre plus près de Bergman que de Mickey, pour le plus grand honneur de l’art narratif.

Facsimilé de la Couverture de l'album "La terre perdue" de Hanneriina Moiseinen paru aux éditions Actes Sud l'An 2
Couverture : La terre perdue de Hanneriina Moiseinen (Ed. Actes Sud l’An 2)

Notre combat

Le prix Artémisia co-fondé en 2007 par Chantal Montellier et Jeanne Puchol a pour objectif de mettre à l’honneur la production féminine dans la bande dessinée notamment pour la qualité de leur scénario et de leur dessin.

Il a distingué une vingtaine d’albums depuis sa création. Grâce à cette mise en lumière certains titres ont été réimprimés.

Claire Malary, Melaka, Catherine Meurisse, Hanneriina Moisseinen, Una, Linnea Sterte, Nina Bunjevac succèdent à Lorena Canotiere, Julia Billet, Claire Fauvel, Aude Picault, et Céline Bidault, lauréates du prix 2018. Sans oublier Leïla Slimani et Laetita Coryn Daria Schmitt, Gwenola Morizur et Fanny Montgermont.

Comme chaque année, la proclamation des prix a lieu le 9 janvier, date anniversaire de la naissance de Simone de Beauvoir.

La remise des prix sera animée par la bébéaste Catel Muller, ancienne membre du jury Artémisia, et Prix Artémisia 2014, pour son album Ainsi soit Benoite Groult paru aux éditions Grasset.

La remise des prix aura lieu le 15 janvier 2019 à AgroParisTech